Laser Er:YAG et élimination des résines composites

Carlo Fornaini

En 1954, Buonocore a déclenché une véritable révolution en dentisterie en démontrant la possibilité de renforcer l’adhésion entre la résine composite et l’émail, par une technique de mordançage au moyen d’acide orthophosphorique.

This article requires registration.
To participate please login.

En 1954, Buonocore a déclenché une véritable révolution en dentisterie en démontrant la possibilité de renforcer l’adhésion entre la résine composite et l’émail, par une technique de mordançage au moyen d’acide orthophosphorique. L’application pratique de sa théorie a totalement bouleversé les règles de la dentisterie conservatrice et l’a fait basculer du concept qui prônait « l’extension prophylactique, au détriment des tissus dentaires sains » à celui de « dentisterie minimalement invasive ». Par la suite, cette pratique a également été appliquée avec de nombreux avantages pour l’orthodontie et la dentisterie pédiatrique. Mais, si aujourd’hui cette technique adhésive est majoritairement utilisée en dentisterie, il n’en demeure pas moins certains problèmes à résoudre.


Fecha de comienzo: 18 junio 2015
Fecha de expiración: 17 junio 2018

Author(s)

Carlo Fornaini

Professeur à l’École Dentaire, Faculté de médecine, Université de Parme, Italie et chercheur associé au laboratoire TELEO, Faculté de Chirurgie Dentaire, Université de Nice, France. Il est également président de l’IPTA (International PhotoTherapy Association) et Président élu de WFLD (World Federation for Laser in Dentistry).

Pregunte al experto

Deje un comentario