CAD/CAM 1/2012 – La CFAO n’en est qu’à ses débuts

Manfred Kern

Aujourd’hui, l’art dentaire sans technologie numérique et procédés de CFAO est inimaginable.

This article requires registration.
To participate please login.

L’imagerie intra- et extra-orale, le scan des antagonistes et des empreintes, gérées en trois dimensions sur l’écran, l’utilisation des formes innombrables de dents, dans la base de données de dents, la conception des surfaces occlusales anatomiques, l’articulation fonctionnelle sur des modèles virtuels, le traitement soustractif de la céramique à rendement élevé, rien de ceci ne serait possibles sans l’utilisation des ordinateurs.

Le travail préparatoire à ce prodigieux bond en avant dans la technologie dentaire a été élaboré en 1985. Utilisant une sonde visuelle de Fairchild (qui était alors, uniquement utilisée pour des objectifs militaires, et pour laquelle une dérogation spéciale a été demandée pour l’usage en art dentaire), pour la première fois, il était possible qu’une préparation, rendue visible, intraoralement, avec une caméra à triangulation soit mesuré multi-dimensionnellement et transférée sur un écran.

Les demandes de la technologie CFAO ont inspiré des thèmes dans la recherche fondamentale et, par conséquent, le progrès aussi développé dans d’autres domaines de l’art dentaire. Les universités et l’industrie peuvent collaborer, de ce fait, et favoriser et former ces développements passionnants. Jusqu’ici, la CFAO ou l’art dentaire automatisé n’a pas été le centre d’intérêt primordial des universités.


Fecha de comienzo: 23 junio 2016
Fecha de expiración: 23 junio 2019

"CAD/CAM 1/2012 – La CFAO n’en est qu’à ses débuts" is co-sponsored by Tribune Group GmbH. Tribune Group GmbH is a recognized ADA CERP and AGD PACE provider.

Author(s)

Manfred Kern

Pregunte al experto

Deje un comentario